Une maison passive agréable à vivre 24 Juin 2019 Retour

Une maison passive agréable à vivre

À Gambsheim, en Alsace, une maison pleine d'ambitions vient de voir le jour. En plus des exigences habituelles pour les maisons passives, elle établit une nouvelle norme : Europassive® est une marque de l’agence KMO située à Bouxwiller, à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest de Strasbourg.

Vincent KEMPF, propriétaire de KMO et maître d’Œuvre en chef du projet, mise sur les normes des maisons passives certifiées Passivhaus qu'il a rigoureusement perfectionnées : « Notre souhait était de combiner les labels d'efficacité énergétique les plus exigeants avec les dernières innovations. Cela concerne tous les aspects de la conception du bâtiment, le confort de l'habitat ainsi que la protection de l'environnement et l'esthétique. »

Le concept Europassive® allie la responsabilité écologique à une rentabilité élevée et une excellente qualité de construction. S'ajoutent à cela un confort d'utilisation optimisé et une équipe de cocontractants qui partagent ces valeurs. M. KEMPF veille par exemple particulièrement à la qualité et à la fiabilité de l'exécution des travaux. Les maîtres d'ouvrage réalisent ainsi d'importantes économies d'énergie, ont un retour sur investissement rapide et des coûts d'utilisation et d'entretien minimes. L'utilisation des matériaux employés est mesurée et une gestion judicieuse des déchets sur le chantier permet de préserver durablement l'environnement. Les maisons Europassive® sont construites en ossature bois et contiennent de nombreux matériaux biosourcés comme la laine de bois ou celle d'origine animale.

Tout ce raffinement technique ne doit pas faire oublier le bien-être des occupants. Les maîtres d'ouvrage ont souhaité une maison individuelle spacieuse inondée de lumière avec un salon qui s'étend sur deux niveaux. La façade vitrée orientée au sud permet de faire entrer au maximum la lumière du jour. Grâce à sa conception et ses équipements performants, la température ambiante dans la maison individuelle est agréable aussi bien en été qu'en hiver. Le bâtiment a déjà réussi son premier baptême du feu en termes de confort : « Même dans la chaleur torride de l'été dernier, la température n'est pas montée à plus de 25 degrés dans la maison », expliquent fièrement les propriétaires.

La maison avait quelques contraintes à surmonter : les exigences du plan local d'urbanisme ainsi que les spécificités du terrain et les attentes du maître d'ouvrage. À cela vinrent s'ajouter les paramètres concernant les maisons passives. Il s'agit entre autres de renoncer au chauffage car l'enveloppe parfaitement isolée du bâtiment empêche la chaleur de la maison de s'échapper vers l'extérieur. La chaleur produite par les occupants de la maison, les appareils et le soleil suffisent à atteindre des températures intérieures agréables.

Vincent KEMPF souligne : « Pour une maison passive nous essayons d'obtenir un maximum de chaleur grâce à l'ensoleillement tout en évitant la surchauffe en été ». M. KEMPF mise sur la conception bioclimatique. Elle tient compte de l'écosystème du site en plus de la protection de l'environnement lors de la construction de bâtiments. Cela signifie entre autres que tous les corps de métier impliqués, comme l'électricité, la ventilation, le sanitaire jusqu'à l'entreprise chargée de la construction en bois, viennent de la région.

Tout le bâtiment est construit en ossature bois, y compris la dalle basse. Cette dernière repose sur 27 consoles métalliques posées sur les piliers porteurs en béton. Comparée à une dalle en béton armé, cette construction permet d'obtenir une meilleure isolation thermique du bâtiment.

Les éventuels ponts thermiques au niveau des fenêtres et du mur-rideau sont un défi pour l'isolation thermique. Alors que les ouvertures se font rares au nord et à l'est, le côté sud est quasiment entièrement vitré. En hiver, la lumière du soleil rentre ainsi très loin à l'intérieur de la maison et apporte luminosité et chaleur.

Le choix des composants garantit l'efficacité énergétique et le confort : le mur-rideau est composé de triples vitrages isolants avec une valeur Ug de 0,5 W/m2K et une transmission lumineuse de 61 pour cent. En été, le dispositif de protection solaire situé à l'extérieur empêche les espaces intérieurs de surchauffer. Grâce au système de ventilation avec récupération de chaleur, la température intérieure est agréable. La ventilation manuelle n'est possible qu'avec les portes, toutes les fenêtres et la façade étant fixes.

Les intercalaires SWISSPACER ULTIMATE sont montés dans tous les triples vitrages isolants. Les intercalaires warm edge font partie des meilleurs actuellement disponibles sur le marché. Ils garantissent l'excellente isolation du joint périphérique avec des valeurs Psi jusqu'à 0,029 W/mK et une valeur Uw par conséquent minime pour les fenêtres et la façade.

Pour Vincent KEMPF, la qualité et l'esthétique de l'intercalaire suisse ont été déterminantes lors du choix : « L'ULTIMATE apporte la performance que nous exigeons pour la marque Europassive®. De plus, avec sa surface foncée mate, il passe visuellement agréablement au second plan et souligne l'élégance sobre de la maison ».

 

Texte et images :

Texte et images à télécharger sur : http://download.proesler.com/sws-europassive-FR.zip